Les géants d’internet s’opposent en justice à l’administration Trump

Lorsque Donald Trump a signé son décret interdisant l’entrée aux Etats-Unis des réfugiés et des citoyens de 7 pays à populations majoritairement musulmanes, les géants des nouvelles technologies, comme Facebook, Google, Microsoft ou Apple ont été les premiers à réagir.